«

»

Fév 03 2014

Imprimer ceci Article

Commerce : faire battre le coeur de nos quartiers, parole tenue?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La place de la liberté, janvier 2014

Dans le bilan de Jean-Jacques BENOIT, distribué dernièrement, nous pouvons lire « L'ouverture de la place de la Liberté avait pour objectifs de proposer une nouvelle offre commerciale et de conforter l'attractivité du centre-ville ».

Or, mercredi 29 janvier, le journal Sud-Ouest, à la page consacrée à Pessac titre « le Centre cherche sa place ».

Côté commerçants : promesse non tenue !

Effectivement, les premiers commerçants qui se sont installés il y a un an tirent aujourd'hui un bilan en demi-teinte voir sombre. Si la Place de la Liberté après quantité de travaux autour des fontaines « semble » agréable, le lieu est désert car beaucoup de pessacais ignorent encore son existence. Et les affaires en pâtissent.

Par ailleurs, les commerçants souhaitaient plus de soutien de la part de la mairie dans leur installation : visibilité, dynamiser la place pour une meilleure attractivité. Ils ont ainsi demandé :

-          un totem indicatif à la Mairie, ils l’attendent toujours !

-          le courant électrique en extérieur, mais en vain !

-          des animations réelles sur toute la durée des fêtes de fin d’année, en lieu et place des rares activités, celles du 21 décembre (diffusé par les hauts parleurs de la ville jusqu’au 4 janvier !)

Rien ne semble avoir été pensé en amont pour accueillir ces commerçants pourtant au cœur de l’activité de notre centre ville.

Place attractive ? Promesse non tenue !

Trois locaux sont toujours vacants et ceux en place peinent à se maintenir.

Au final, après une rénovation du centre ville pour un coût de 11 millions d’euros, nous aurions pu nous attendre à quelque chose de plus grand, de plus ambitieux : Est-ce là une saine gestion des deniers publics ? Verdict : Promesse non tenue.

Nous citoyens pessacais nous nous engageons à façonner l’écrin dans lequel les activités économiques de notre ville doivent prendre place.

Nous voulons dès le 31 mars panser les plaies :

-          en privilégiant l’affichage des commerces depuis la rue dans le respect des normes visuelles,

-          en recensant correctement la totalité des commerces,

-          en faisant leurs promotions dans les quotidiens municipaux et sur le site internet de la ville,

A plus long terme, Nous nous engageons à maintenir ces commerces :

-    en améliorant l’offre de stationnement de notre ville : nombres de places, rentabilisation du parking souterrain, ticket de parking gratuit en échange d’achats dans le centre ville…

-          en réfléchissant publiquement à la fermeture du centre ville une fois par mois ou une fois par semaine avec l’ambition de favoriser les moyens de transport doux et de proposer à chaque fois des animations des deux places.

-          en incitant davantage de commerces de bouche à s'installer ce qui attirerait les Pessacais dans un espace type  Halles.

Nous citoyens pessacais candidats aux élections municipales 2014 à Pessac, pensons que l’argent public doit être utilisé à bon escient. Nous voulons travailler à la dynamisation de ce centre pour préserver les emplois, favoriser les échanges et la libre circulation. Nous n’oublierons pas les 16 autres quartiers de la ville ainsi que leurs commerçants. Les actions du centre ne seront que des illustrations ce que nous sommes capables de faire ensemble et nous allons nous en donner les moyens.

No tags for this post.

Lien Permanent pour cet article : http://citoyenspessacais.fr/politique/commerce-faire-battre-le-coeur-de-nos-quartiers-parole-tenue

Laisser un commentaire