«

»

Déc 03 2013

Imprimer ceci Article

Urbanisme et aménagement de la ville

Citoyens pessacais

Urbanisme et aménagement de la ville

La ville de dispose d’un patrimoine diversifié qui constitue  sa richesse et lui confère un cadre de vie qu’il convient de préserver.  
Pessac

Pessac

1°) Pessac : une évolution au fil du temps Jusqu’à la fin du XIXème siècle Pessac se caractérise par un paysage rural de landes et de vignes clairsemé de hameaux qui forment l'ossature des quartiers actuels. C’est à partir du siècle suivant que la ville va s'urbaniser, en continuité de la ville de Bordeaux et sur les axes privilégiés le long de la voie ferrée et de la route d'Arcachon. Après la 2ème guerre mondiale l'urbanisation va progresser de façon significative avec la construction de la majorité du parc d'habitations pessacais. Par la suite, la ville connaîtra un nouvel essor avec la création d’infrastructures conséquentes : le campus universitaire en 1958, le parc industriel en 1962, le pôle hospitalier et universitaire de Haut-Lévêque décidé en 1963, la construction des ensembles  d’immeubles collectifs de la Chataigneraie Arago en 1966 et de Saige-Formanoir en 1972, ou encore la construction de la rocade en 1980. urbanisme2°) Pessac : une richesse et des atouts actuels La commune qui compte aujourd’hui plus de 58 000 habitants dispose d’un patrimoine diversifié et d’une mosaïque de quartiers. - Des espaces naturels qui confèrent une richesse paysagère à la ville Pessac comptabilise 112 hectares de vignobles avec 6 exploitations viticoles de renommée (Château Pape Clément, Château Haut Brion, Château Mission Haut Brion, Château Les Carmes -Haut Brion, Haut Bacalan, Haut Brana). Ce patrimoine emblématique contribue à l’image internationale de la ville. Ces  surfaces agricoles dédiées à la viticulture sont aujourd'hui fortement protégées par les documents d'urbanisme. La ville dispose d’un cadre de vie préservé avec ses hectares d'espaces verts, naturels et boisés soit ¼ de la superficie de la commune  (313 ha) : le Bois des sources du Peugue, le site du Bourgailh, la coulée verte du Peugue, et de nombreux parcs et jardins répartis sur 10 sites.   -L’habitat et le logement Pessac compte un parc d’environ 25 000 logements, dont 58,7% sont des maisons individuelles ce qui confère  pour certains quartiers, une image pavillonnaire. Les logements collectifs sont répartis sur l’ensemble du territoire communal dans différents quartiers. La ville compte 25% de logements conventionnés dans le cadre de la loi SRU (Solidarité Rénovation Urbaine) et 3 principaux quartiers d'habitat social qui bénéficient d'une politique partenariale de développement Social Urbain ( Alouette – Haut Livrac, Châtaigneraie – Arago, Saige). Certains quartiers ont été réhabilités afin d’améliorer le cadre de vie des habitants, ceci avec la Convention Ville – Habitat, et  les Contrats de Ville (sur les périodes 1994 – 2000 et 2000 – 2006). Les programmes de réhabilitation se poursuivent encore aujourd’hui dans certains quartiers, comme Arago. La thématique du Développement Durable est intégrée dans les projets urbains et dans les bâtiments. Les constructions se réalisent dans le respect du référentiel Haute Qualité Environnementale (HQE®) et ce dispositif doit se poursuivre dans ce sens.  A ce titre, le Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS) signé en 2007 vise à poursuivre cette dynamique de redynamisation dans une logique de développement durable. -Economie et parc d’activités La ville dispose de 6 parcs d’activités (le Parc industriel de Pessac-Bersol, le Parc technologique Europarc, le Parc scientifique Unitec 1,…), et de pôles d’activités à fort contenu technologique dans l’aéronautique, les biotechnologies, l’optique et bientôt le laser. Il y a aussi la présence d’un pôle technologique majeur avec la technopole Bordeaux Unitec qui constitue une véritable interface entre la recherche et les entreprises spécialisées dans le transfert technologique. Il s’agit d’un site technologique de 143 entreprises en création sur un parc scientifique Unitec 5 intégré au projet Route des lasers. Le territoire est surtout marqué par un tissu de PME et PMI très développé puisque ¾ des établissements pessacais ont moins de 10 salariés. Ce réseau de PME-PMI est dynamique et en pleine croissance, dans divers domaines : matériaux composites, sciences du vivant et biotechnologies, véhicules électriques, imagerie virtuelle. D’autre part la ville est équipées de pôles commerciaux de différentes capacités dont certains d’entre eux, pôles commerciaux de proximité ont été revitalisés (Cap de Bos, Saige, Arago). Autre fait marquant, le secteur tertiaire est en plein essor et représente 82% des emplois de la commune. Avec la présence de 2 sites hospitaliers majeurs, le secteur de la santé -action sociale est le secteur d'activité prédominant en terme d'emplois, avec 12,1% des emplois de Pessac. En définitive Pessac accueille 17 000 salariés et 1 269 entreprises privées, commerciales, industrielles et tertiaires. -Le Campus universitaire de renom Le Campus universitaire de Pessac-Talence s’étend sur 230 hectares (l’un des plus vastes d’Europe) et accueille près de 44 000 étudiants. A cela s’ajoute, pour l’enseignement supérieur, les postes d’enseignants, personnels administratifs et chercheurs. Conclusion Le développement urbain et l’aménagement d’une ville sont des éléments importants à prendre en considération pour le bien être et le maintien de la qualité de vie des pessacais en portant aussi un regard vigilant au Développement Durable. Recommandations, perspectives : Aménager la ville de demain participe d’une action collective qui ne peut s’effectuer que pour les pessacais et avec les pessacais. Cela suppose une synergie entre les responsables politiques et l’implication de la société civile afin d’impulser une innovation urbaine. Cela passe par la voie du débat, de l’écoute, et ce sans discrimination, et dans le sens d’une démocratie participative. Il s’agit de valoriser les quartiers et d’aider les associations et comités de quartiers à concevoir leur espace en favorisant la cohésion sociale. Mettre la ville au service de l’homme et créer davantage de lien social par les maisons de quartiers et une liaison plus étroite de la mairie avec ses administrés par une ouverture de permanence dans certains quartiers éloignés. Aménager la ville consiste en trois grandes orientations qui doivent s’effectuer dans le seul but, celui de l’intérêt général: -la politique du logement -la politique de gestion de l’espace public (équipement collectifs, espace commercial, transport/mobilité…) -le fonctionnement social (maison de la santé, lieu d’accueil pour les étudiants…) Aménager la ville consiste à réfléchir et travailler sur le bien commun et les politiques conduites en matière d’urbanisme ne peuvent s’effectuer en décalage avec les aspirations des pessacais et de leur vie au quotidien dans leur quartier,  ni en dehors d’un esprit de démocratie locale. Il s’agit bien de prendre en considération de nouvelles réalités sociales et de nouvelles aspirations que les habitants sont capables de faire émerger. Les pessacais sont soucieux de la qualité des espaces publics et de leur accessibilité (commerces, loisirs, services éducatifs et sociaux..) mais aussi de la préservation de leur cadre de vie, environnement et émettent de réelles inquiétudes quant à la densification de certains quartiers et la banalisation des paysages. Le maintien et la préservation du cadre de vie des quartiers (logement, services, fonctionnalité de l’espace public, transport, déplacement, loisirs, espaces verts, paysages…) participent de l’amélioration qualitative de la vie urbaine que perçoivent pleinement les pessacais. Pessac est riche d’un maillage local d’acteurs (comités et associations de quartiers) qui constituent des partenaires qui favorisent l’écoute, la réflexion sur différentes demandes et projets dans une optique constructive. Cependant l’aménagement et le développement de la ville de Pessac doivent s’opérer dans le cadre d’un système local d’acteurs dans lequel la collectivité locale assure un rôle majeur dans plusieurs orientations : -une volonté d’écoute et d’accompagnement des citoyens - une capacité à répondre aux perspectives futures de développement de la ville (Agenda 21, poursuite du CUCS=contrat urbain de cohésion sociale, les demandes des entreprises, artisans et de la société civile…) -une efficacité dans la mobilisation de la synergie et des aides provenant de la CUB. L’aménagement urbain peut être un levier de développement économique  pour les quartiers qui disposent d’atouts pour attirer vers eux des commerces, entreprises ou services de proximité répondant aux attentes des habitants. Aller vers le Développement Durable et l’écodéveloppement est nécessaire pour concilier le social et le spatial parce que les aménagements de la ville l’engagent pour le futur. Ainsi les choix et orientations ne peuvent se décider qu’après une réflexion prospective avec les citoyens de Pessac investis dans leur quartier (relai avec les associations et comités de quartier). Le centre ville de Pessac se situe sur un axe de communications stratégiques mais occupe une position centrale peu développée par rapport à sa population communale totale. Cet espace, en dehors des services administratifs et équipements municipaux dont il dispose, n’est pas en capacité d’offrir une attractivité concurrentielle et d’assurer un rayonnement avec les quartiers voisins (campus et zones d’activité). Le centre ville a bénéficié d’un renouvellement urbain récent afin de redonner une polarité plus importante à ce secteur. Néanmoins tous les aménagements ne sont pas achevés et cet espace dispose d’un potentiel qui mérite d’être valorisé sur certains îlots. Il est possible de réfléchir sur une recomposition de cet espace et sur les articulations entre différents secteurs (Pontet/Bellegrave, liaison ou rapprochement campus/centre ville et accueil des étudiants avec un espace de vie approprié). L’amélioration peut être portée sur l’axe du quartier « casino » jusqu’à Pessac Alouette, par une intégration paysagère et une continuité architecturale concernant les espaces vacants. Dans le futur, les aménagements urbains impacteront les consommations de ressources comme les modes de vivre ensemble, c’est pourquoi il faut être à l’écoute et être en capacité de porter des projets cohérents dans le souci du respect de la cohésion sociale. Conclusion Pessac est constitué d’une mosaïque de 17 quartiers délimités par des barrières urbaines ou naturelles (routes, voie ferrée, rocade, …) ou de grandes zones monofonctionnelles (campus, hôpitaux, vignobles). Cependant il y a une véritable vitalité dans ces quartiers qui s’illustre avec des équipements publics, des services et commerces de proximité. Les projets de revitalisation du centre ville, ainsi que des pôles secondaires  contribuent aussi à relier les quartiers entre eux et à renforcer l'attractivité de la ville.

Lien Permanent pour cet article : http://citoyenspessacais.fr/politique/urbanisme-et-amenagement-de-la-ville

Laisser un commentaire